Charlie et les Djivoo Djinn Poo

    04-danse

     

    DATES

    Ce spectacle a reçu le prix du ministre de l’enseignement fondamental à Huy en 2004 et a tourné jusqu’en 2007.

     

    DISTRIBUTION 

    Création collective d’après
    une idée et une histoire de
    Ruben Garcia-Otero
    Benoît Postic

    Avec
    Salvatore Eliseo
    Ruben Garcia-Otero
    Benoît Postic

    Mise en scène
    Guy Theunissen

    Scénographie
    Gilles Herdies

    Assistance scénographie
    Karl
    Maurice Van den Broeck

    Costumes
    Béatrice Guillaume

    Musique
    Max Vandervorst

    Régie générale
    Jérémie Hynderick

     

    CHARLIE ET LES DJIVOO DJINN POO

    Charlie est souvent triste ou en colère, il pense que son père ne l’aime pas. Un jour, il entre dans le grenier secret de son grand-père. Pourquoi grand-père interdisait-il à tous l’entrée de ce grenier ? Avec l’aide des djivoo djinn poo, deux étranges personnages qui surgissent du désordre, Charlie va tenter de découvrir le lourd secret qui pèse sur sa famille.

    LA PRESSE

    Comme on le sait, la spécialité de la compagnie Transhumance, c’est le théâtre jeune public. Et comme on pouvait s’en douter, le nouveau spectacle « Charlie et les Djivoo djinn poo » est une réussite totale. L’histoire est à la fois contemporaine, invraisemblable à certains moments et touchante à d’autres. Suite à une dispute avec son père, Charlie, petit bonhomme de neuf ans, s’enferme dans le grenier où son grand-père passait le plus clair de son temps. C’est là qu’il rencontre les « Djivoo djinn poo », deux personnages bizarres qui amènent Charlie à découvrir les secrets à cause desquels son père et son grand-père ne s’entendaient pas. Il comprend également pourquoi, lui aussi, éprouve tant de difficultés à communiquer avec son papa. Le jeu des comédiens ? Irréprochable : Benoît Postic joue l’enfant rebelle avec brio, piquant des colères démesurées. Quant aux « Djivoo djinn poo », interprétés par Salvatore Eliseo et Ruben Garcia-Otero, ils provoquent à certains moments, de gros fous rires. Le dispositif scénique est également remarquable. Les objets se déplacent comme par magie sur le plateau. Les personnages apparaissent et disparaissent grâce à un assemblage étonnant de caisses en bois. De ce fait, on a parfois l’impression de se trouver face à des contorsionnistes.
    Benjamin Broone – L’Avenir

     

    SOUVENIRS

    [metaslider id=340]

     



    TELECHARGEMENT

    Affiche
    Fiche pédagogique

     

    PHOTOS HD

    thumb1  thumb2  thumb3

    SPECTACLE

    Reconnu Art et Vie et Théâtre à l’école
    Jauge : 180 max.
    Age : jeune public de 6 à 12 ans
    Durée : 1h10